Le Réseau / Les adhérents / Actualité des adhérents

CH Doullens - Constante évolution

11 juillet 2019

Activités des urgences et du centre de périnatalité en hausse, salles de consultations externes rénovées, chantier à venir de l’Ehpad : l’établissement est en constante évolution.

La fermeture de la chirurgie (le 1er septembre 2009), puis de la maternité (en janvier 2011) avait créé pas mal de frustrations chez le personnel médical et, au-delà, d’inquiétudes sur l’avenir de l’hôpital doullennais. Presque dix ans après, force est de reconnaître que l’établissement a su s’adapter et se transformer, pour rester même sans chirurgie ni maternité, un acteur majeur et indispensable de la santé dans la région. Sans négliger son poids économique puisqu’avec 500 salariés, il demeure le plus gros employeur de la ville.

Pour contrebalancer les fermetures évoquées, de nouveaux services ont été créés dont, derniers en date, l’USC (unité de surveillance continue qui s’occupe de la bonne convalescence des malades ou opérés) et l’addictologie doté de quatre lits de sevrage, prioritairement dédiés aux patients accoutumés à l’alcool mais aussi pour ceux dépendants aux drogues dures. L’établissement propose pour le reste tous les services que les patients sont en droit d’attendre dont, certains font, aujourd’hui, l’actualité. Tour d’horizon.

1 Urgences : activités en hausse

Rénové en 2005, ce service, qui a participé au récent mouvement de grève national, a vu son activité augmenter de 10 % ces trois derniers mois. « On ne se l’explique pas du tout si ce n’est à cause de la fermeture des cabinets des généralistes pendant les ponts du mois de mai, confie Philippe Bonelle, président de la commission médicale d’établissement (CME), toujours est-il qu’il va falloir nous réorganiser pour répondre à cet afflux et l’on va créer une salle de consultation supplémentaire. »

« D’autre part, poursuit-il, les activités du SMUR de Doullens ont aussi augmenté de 10 %. Pour l’instant, le personnel médical fait face mais il est fatigué et on croise les doigts pour cet été. »

2 Consultations externes : salles rénovées
Les huit salles qui reçoivent des patients pour des consultations externes ont été rénovées en début d’année et leur matériel totalement changé. « C’était indispensable car elles n’avaient pas été rafraîchies depuis 35 ans et 30 000 consultations assurées par 20 spécialistes du CHU d’Amiens dont nous dépendons s’y tiennent chaque année », note Philippe Bonelle.

3 Toute la gynécologie sauf les accouchements
Si la maternité a fermé, les femmes qui ont ou vont accoucher peuvent trouver au centre de périnatalité de proximité de l’hôpital, comme à Amiens (où il n’est donc pas nécessaire de se déplacer), la totalité des services proposés par un service de gynécologie, seul l’accouchement devant se faire ailleurs. Se font ainsi à Doullens : consultations avant et après l’accouchement, suivis de grossesse, échographies, préparation à l’accouchement, rééducation périnéale, préparation à la naissance.

« On pratique aussi toutes les opérations de dépistage : frottis, palpations mammaires, suivis gynécologiques classiques. Et nous informons sur la contraception, avons une activité de planning familial, pratiquons des IVG médicamenteuses et nous occupons parfois de femmes ayant subi des violences sexuelles », détaillent les docteurs Mélyne Lombart et Philippe Naepels qui travaillent dans ce service.

Un service qui, lui aussi, a connu une hausse d’activités, en particulier des consultations gynécologiques (+1,3 %), prénatales (+32,5 %) et des échographies gynécologiques (+19 %).

4 Reconstruction de l’Ehpad
Un avant-projet sommaire élaboré avec un maître d’œuvre a reçu un accueil favorable du Département. « On attend maintenant l’avis de l’Agence régionale de santé (ARS), à laquelle nous avons adressé une demande de subvention, pour le financement. Une visite de l’ARS est, d’ailleurs, programmée, ici, fin juillet, pour qu’elle puisse donner un avis formel, dévoile Fabien Petit, le directeur délégué de l’hôpital doullennais. Si tout va bien, le début des travaux devrait avoir lieu à la mi-2020 et la construction s’étaler sur deux ans. »

Source : Courrier Picard, le 27/06/2019 par Thierry GRIOIS

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences