Actualité / Actualité de la santé

Assurer l’avenir contre les infections résistantes aux médicaments

Rapport au secrétaire général des nations unies

30 avril 2019

Les organisations internationales s’unissent pour formuler des recommandations cruciales sur la lutte contre les infections résistantes aux médicaments et la prévention d’un nombre impressionnant de décès chaque année

Les Nations Unies, des agences internationales et des experts ont publié aujourd’hui un rapport révolutionnaire exigeant une action immédiate, coordonnée et ambitieuse afin d’éviter une crise potentiellement catastrophique de la pharmaco résistance.

Si aucune mesure n’est prise, avertit le groupe de coordination inter institutions des Nations Unies sur la résistance aux antimicrobiens, qui a publié le rapport, selon lequel les maladies pharmaco-résistantes pourraient causer 10 millions de morts par an d’ici 2050 et des dommages économiques aussi catastrophiques que la crise financière mondiale de 2008-2009 . À l’horizon 2030, la résistance aux antimicrobiens pourrait pousser jusqu’à 24 millions de personnes à l’extrême pauvreté.

À l’heure actuelle, au moins 700 000 personnes meurent chaque année des suites d’une maladie pharmacorésistante, dont 230 000 personnes décédées des suites d’une tuberculose multirésistante. De plus en plus de maladies courantes, notamment les infections des voies respiratoires, les infections sexuellement transmissibles et les infections des voies urinaires, sont incurables. Les procédures médicales qui sauvent des vies sont de plus en plus risquées et nos systèmes alimentaires sont de plus en plus précaires.

Le monde en ressent déjà les conséquences économiques et sanitaires, alors que les médicaments essentiels deviennent inefficaces. Sans investissement de la part des pays de toutes les catégories de revenus, les générations futures seront confrontées aux conséquences désastreuses de la résistance antimicrobienne incontrôlée.

Reconnaissant que la santé humaine, animale, alimentaire et environnementale sont étroitement liées, le rapport appelle à une approche coordonnée et multisectorielle « Une seule santé ».

Source : WHO, avril 2019

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences
À télécharger