Actualité / Actualité de la santé

HAS - Améliorer la coordination des soins dans le domaine de la santé mentale

9 octobre 2018

Dans la prise en charge des patients souffrant de troubles mentaux, la coordination entre les médecins généralistes et les autres acteurs de soins (psychiatres, psychologues, infirmiers, etc.) est insuffisamment développée. Pour promouvoir une évolution des pratiques, la HAS publie un guide proposant différents outils ; les professionnels peuvent les mobiliser isolément ou combiner les uns avec les autres en fonction de leurs besoins, de leurs contraintes et du niveau de développement de la coordination sur leur territoire d’exercice.

Le médecin généraliste est un acteur majeur de la prise en charge des troubles mentaux. Il participe à la détection et au traitement des troubles et accompagne les patients dans le cadre d’une prise en charge globale. Or, on constate en France une coordination insuffisante entre le médecin généraliste et les professionnels spécialisés en psychiatrie et santé mentale notamment. Cette situation peut aboutir à des ruptures de soins, susceptibles d’avoir des conséquences importantes pour le patient, tant sur le plan de sa santé mentale que de sa santé physique. Aussi, depuis plusieurs années, les professionnels de santé, les patients et leurs proches, ainsi que des sociétés savantes, se sont emparés de ce sujet. Leur investissement a abouti à la publication d’une charte de partenariat, de recommandations[1] et à la conduite de nombreuses expériences de coordination. S’inscrivant dans cette dynamique et souhaitant la conforter, la HAS a réalisé un état des lieux des expériences menées en France et à l’étranger. Ce travail de recensement n’a pas permis d’identifier une solution unique pour parvenir à une coordination interprofessionnelle optimale garantissant aux patients une prise en charge de qualité. Il a vocation à motiver les professionnels de santé en mettant à leur disposition des informations sur les initiatives de leurs confrères dont ils peuvent s’inspirer de façon pratique pour développer ou conforter une culture interprofessionnelle sur un territoire donné, cette culture interprofessionnelle reposant également sur la connaissance, la reconnaissance et le respect des différents acteurs entre eux.

Source : HAS, le 09/10/2018

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences