Actualité /

Masques de protection respiratoire et risques biologiques : foire aux questions

20 mars 2020

L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) a publié sur son site internet une série de questions/réponses sur les masques chirurgicaux et FFP2.

Il répond notamment aux questions suivantes :

  • Quelle est la différence entre un masque chirurgical et un masque FFP ?
  • Comment choisir un masque FFP ?
  • Comment porter correctement un masque chirurgical ou un masque FFP2 ?
  • Est-ce que le port d’un masque FFP est compatible avec une barbe ?
  • Comment retirer un masque ?
  • Quelle est la durée d’utilisation des masques ?
  • Les masques de protection ont-ils une date de péremption ?
  • Comment s’assurer que les masques sont conformes à la réglementation ?

Un masque chirurgical est un dispositif médical (norme EN 14683). Il est destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque. Il protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis. En revanche, il ne protège pas contre l’inhalation de très petites particules en suspension dans l’air. On distingue trois types de masques :

  • Type I : efficacité de filtration bactérienne > 95%.
  • Type II : efficacité de filtration bactérienne > 98%.
  • Type IIR : efficacité de filtration bactérienne > 98% et résistant aux éclaboussures.

Un masque FFP est un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Il est destiné à protéger celui qui le porte à la fois contre l’inhalation de gouttelettes et des particules en suspension dans l’air, qui pourraient contenir des agents infectieux.

Il existe trois catégories de masques FFP, selon leur efficacité (estimée en fonction de l’efficacité du filtre et de la fuite au visage) :

  • masques FFP1 filtrant au moins 80% des aérosols (fuite totale vers l’intérieur < 22%)
  • masques FFP2 filtrant au moins 94% des aérosols (fuite totale vers l’intérieur< 8%)
  • masques FFP3 filtrant au moins 99% des aérosols (fuite totale vers l’intérieur < 2%)

Un masque chirurgical est conçu pour un usage unique. Il doit être changé dès qu’il devient humide et au moins toutes les 4 heures. Un masque FFP retiré ne doit pas être réutilisé. La durée de port doit être conforme à la notice d’utilisation. Dans tous les cas, elle sera inférieure à 8 heures sur une seule journée.

Masques de protection respiratoire et risques biologiques : foire aux questions

Source : TecHopital, 20/03/20

Envoyer un message à un ami : X
code

Nos domaines d'activité

Selectionner un domaine
Accueil du patient Activités interventionnelles Bientraitance Biomédical Bloc opératoire Continuité des soins Développement durable Dossier patient Droits du patient Education thérapeutique EPP Fin de vie Fonctions logistiques et infrastructures Gestion des ressources financières Gestion des ressources humaines Identification du patient Imagerie médicale Information du patient Laboratoire Management de la qualité et de la sécurité des soins Offre de soins Organismes institutionnels Outils et méthodes Qualité et Gestion des risques Pilotage interne Prise en charge de la douleur Prise en charge médicamenteuse Prise en charge nutritionnelle Prises en charges particulières Projet de soins personnalisé Psychiatrie Qualité et sécurité de l’environnement Risque infectieux Risque transfusionnel Risques professionnels Santé publique Satisfaction des usagers Sécurité des biens et des personnes Sortie du patient et coordination de la prise en charge Spécialités SSR Stratégie de l’établissement Système d’information Urgences